Loading Events

« All Events

  • This event has passed.

A Single Violet Transplant

February 3 February 27

Entre toi et moi, nous savons très bien que c’est une bien plus grande traversée du désert que celle que l’on nous porte à croire. Toi tu as planté un grand pré vénéneux, cerné de violet et de crachats au sol. Tu es aussi la mère de chaque fleur que l’on croise sur ce parterre contaminé.

Lorsque je te demande pourquoi tu as choisi cette couleur, tu me réponds que ce n’est même pas une couleur primaire et que de ce fait cette couleur on ne la retrouve pas souvent dans la nature. Tu as choisi le violet car c’est une couleur en marge de l’arc-en-ciel, ça me fait penser à nous. Tu m’expliques que l’image est plus forte que le langage, c’est vrai pour toi qui parles avec les libellules et les abeilles. On entend les rumeurs électriques de chaque insecte, les mêmes que celles des soudures sur le métal. Les chutes et les aspirations des architectures en ruines, le bruit des rails qui tente de vous prévenir.

Tu m’expliques que le rêve de chaque artiste c’est de créer quelque chose qui change la manière de fonctionner de quelqu’un, j’en suis intimement convaincue. Tu connais tes œuvres seulement dans tes rêves et pourtant tu sais qu’elles verront le jour.

Ce sont tes filles et tes cheveux blancs, ce sont des grands cris étouffés de douleur. Ce sont les orties qui poussent aux pieds des grands terrains vagues près des logements sociaux.

Tu as les mains sales à cause de la cire et du plâtre, et tu laisses traîner tes chaussures. Mais les spectres d’hier tu les remplaces un à un. Tu regardes la pluie te laver les mains, tu sais que grâce à ton travail tout sera clair, que les barrières d’acier commencent déjà à se faire ronger par la cire molle. Aucun miracle seulement des pas les uns après les autres. Les battements des ailes des papillons gynandromorphes qui lavent l’air vicieux que les hommes crachent.

Je reçois une photographie d’une greffe de cœur, un cœur qui continue de battre dans une petite boîte en plastique. Après cette opération, le corps continue de fonctionner mais il fonctionne différemment. Tu continuais de me parler de cette image d’une greffe violette, tu n’a même pas pensé que ça voulait aussi dire rempoter des violettes pourtant tu parles anglais.

Sur une proposition d’Emma Passera @emmapassera , commissaire associée à la filière «Artistes & Métiers de l’exposition » avec Anousha Mohtachmi @the_biggest_swamp_ever et Clara Midon @nodimc, étudiantes de la filière.
Artistes présentés :

Avec :
Sofia Bonilla @sofiboni
Mimosa Echard @mimosaechard
Victor Gogly @victor_gogly
Lucas Hadjam @lucashadjam
Dylan Maquet @dylan_maquet
Clara Midon @nodimc
Inès Cherifi @_inescherifi
Anousha Mohtashami @the_biggest_swamp_ever
Winnie Mo Rielly @winniemorielly
Francisco G.Pinzon Samper @sanfranciscodebogota
Sequoia Scavullo @sequoiaroze

Affiche @sanfranciscodebogota

L’objet éditorial sous la plume de @sofiboni

13 Rue Malaquais
Paris, 75006 France
+ Google Map
error: <3